V: les visiteurs Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un drôle de quiproquo[Lisa]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Landry
Prêtre & Membre de la Vème Colonne
avatar

Messages : 2178
Date d'inscription : 07/04/2011
Localisation : Eglise Ste Josephine

MessageSujet: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Sam 14 Mai - 15:53


UN DRÔLE DE QUIPROQUO



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lisa & Jack Landry


Une journée comme une autre pour le Père Landry, il se promenait dans la ville de New York. Mais ce jour-là, Jack n’avait pas son col romain dit aussi col blanc. Il était habillé comme un civil. Il n’avait qu’une simple chemise bleue claire avec un jean. Puis par-dessus, il était vêtu de son veste en cuir marron qu’il adorait tant. Il était attaché à cette veste. Son meilleur ami et soldat tué en Irak, l’avait offert comme cadeau.
Par ailleurs, les temps ont changés. Qui aurait cru que l’humanité accueillerait des aliens venus d’ailleurs. En parlant du loup, ces visiteurs ont enfin leur Visa. Ils sont donc capables d’aller dans n’importe quels quartiers de New York ou autres villes du monde. La cinquième colonne a du souci à se faire. En fin de compte, pour une raison inconnue, Jack était arrivé à l’ambassade de paix. Il regarda les différentes personnes défilées, des hommes et femmes entraient d’autres y sortaient de l’ambassade. Certains avaient leurs uniformes bleus et d’autres de simples habits. Mais maintenant, la question que l’homme de foi se posait, comment reconnaitre un visiteur d’un humain. Ils étaient maintenant capables de se mélanger à nous.

Enfin de l’autre côté, il aperçut au loin une jeune femme de dos. Blonde comme Erica, Jack avait des doutes. Il pensait que c’était Erica ainsi il partit vers Elle. Elle n’était pas accompagnée, il la voyait lire une petite brochure. D’un grand sourire, il s’approcha d’elle. Puis, se trouvant derrière son dos, il engagea une conversation avec cette jeune femme blonde:


Erica, c’est un plaisir de vous revoir. Que vous faites-vous là ?

Jack garda son sourire en attendant la réaction de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa
Anna's Daughter Future Queen
avatar

Messages : 1982
Date d'inscription : 11/04/2011
Localisation : Vaisseau-mère

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Mar 17 Mai - 12:58

Une journée bien banale pour Lisa à l’ambassade de la paix: inciter des gens crédules à venir les rejoindre, lire le programme que prévoit ce lieu à des humains, faire des visites en tant que guide de l’endroit. Inutile de dire que cela n’avait rien de passionnant. La fille de Anna était seule aujourd’hui, ses quelques connaissances dont Tyler n’étaient pas là. Elle s’ennuyait fortement. Elle repensa à l’incident avec Mara. Cette dernière avait failli à son travail, avec une mauvaise organisation, un homme était entré, ici même, pour voler des informations sur les installations secrètes des visiteurs. Au dîner suivant cet événement, la femme qui s’occupait de la sécurité de la reine et de sa fille devait être punie. Anna avait obligé Lisa à tuer le soldat responsable de la section postée ce jour-là, devant les yeux de son amie Mara. C’était un test pour savoir si la blonde était prête à exercer un jour ses fonction de future reine. Elle avait tué cet homme sans grande envie. C’était pour ne pas intriguer sa mère, si elle ne l’avait pas fait Anna se serait sûrement vengée. Lisa avait bien fait. Mais… Elle n’oubliait pas les discours précédents de la reine, avait-elle une conscience? Connaissait-elle le remord?

Toujours était-il, Lisa lisait une brochure pour passer le temps. Cette dernière expliquait le programme prévu pour les futurs ambassadeurs de la paix, la jeune fille la connaissait par cœur, mais il fallait bien faire semblant de faire quelque chose. Elle sentit une présence derrière elle. Un voix se fit entendre. La blonde se tourna vers la personne qui l’avait interpellé. Si c’était bien à elle qu’il parlait… . Elle fit face à un homme souriant. Il avait les cheveux blonds et courts, des yeux bleu très craquants. Or, il était vêtu simplement. Il était vraiment charmant, mais la simplicité semblait son maître mot. Pourtant, sa beauté pouvait lui permettre bien des écarts. Ça se voyait qu’il n’était pas prétentieux, macho, ou égoïste. Il possédait une présence qui inspirait la bonté. La jeune fille se demanda si elle ne l’avait pas déjà vu
.


- Bonjour Monsieur, qui est donc cette Erica? Pardonnes-moi mais je crains que vous vous trompiez de personne. Elle sourit pour le mettre à l’aise. Je suis Lisa et vous c’est comment?

Elle se disait que faire la conversation avec un humain serait très intéressant car ils sont plus vivants, plus expressifs, plus bavards, et moins neutres que des visiteurs. Son interlocuteur semblait perdu. Que venait-il faire ici? C'était sûrement pas le programme d'ambassadeur de la paix qui l'attirait. Lisa souhaitait en savoir plus en conversant avec cet homme.


Dernière édition par Lisa le Mer 1 Juin - 1:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Landry
Prêtre & Membre de la Vème Colonne
avatar

Messages : 2178
Date d'inscription : 07/04/2011
Localisation : Eglise Ste Josephine

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Ven 20 Mai - 23:50

Voilà que Jack hallucinait, il avait cru, il y a quelques secondes, qu’il s’agissait d’Erica mais en réalité c’était une jeune fille, blonde tout comme son amie. Enfin, ce n’était pas bien méchant mais un de ces jours, il tombera dans un de leur piège qui lui bien sera fatale. Bref, il avait une charmante jeune demoiselle. Elle était ravissante avec de ces beaux yeux bleus. Enfin, elle avait un nez assez fin qui ressortait davantage ses joues. Si dans le coin, il y avait des jeunes hommes cherchant une petite amie, elle serait parfaite. En tout cas, en tant qu’homme de foi ayant fait vœux de Chasteté, il ne devait pas avoir de relation amoureuse ou autres avec une femme. Seul Dieu devait occuper son esprit.

Sincèrement, ces derniers temps, il était difficile d’être proche du Seigneur. Les visiteurs, leurs natures, la fameuse réunion mais aussi Erica ont ébranlé sa foi envers le tout puissant. Il était devenu de plus en plus proche l’agent blond, et d’ailleurs, la jeune fille se trouvant face à lui, le lui demanda. Mais avant tout, il devait lui présenter ses excuses de l’avoir dérangée dans sa lecture :


-Oh pardon, excusez-moi de vous avoir dérangée. Je vous ai prise pour une autre femme.

Avant de répondre, il se demandait s’il devait mentir ou non et finalement il opta pour la deuxième solution. Puis, il devait voir par lui-même, et puis chez les visiteurs, il y a surement des bons comme des mauvais. En tout cas, elle avait l’air sympathique, la petite Lisa. On dirait une poupée de collection toute fragile. Elle donnait cet air-là. Puis je continuai donc, lui répondant à ces questions :

-Enchanté Lisa, moi je m’appelle Jack…Oh je m’en veux de vous avoir dérangée mais c’est hallucinant, de dos ainsi que votre coupe de cheveux, vous ressemblez énormément à une de mes amies. Vous travaillez ici ? Euh oui, c’est une question bête…mais je veux dire vous êtes un visiteur ? Je crois, à vrai dire, il me semble vous avoir vu quelque part ? Je peux me tromper, d’ailleurs, je vous ai confondue avec une autre.

Après sa dernière phrase, Jack lui sourit. Il était assez intimidé par le regard de cette Lisa. Elle semblait différente mais on ne sait jamais, il faut se méfier de ces aliens. Enfin, il ne voulait pas quitter l’endroit rapidement, c’était peut être un bon moyen d’en savoir plus sur ces reptiles…

-Puis je vous demander quelque chose ? Ca tombe bien, j’aimerais savoir un peu plus sur vous…, je veux dire l'ambassade de Paix et autres structures
commença à rougir Jack. C'était tout Jack, il était géné car il n'avait pas su formuler correctement sa phrase. Elle pouvait avoir un double sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa
Anna's Daughter Future Queen
avatar

Messages : 1982
Date d'inscription : 11/04/2011
Localisation : Vaisseau-mère

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Jeu 26 Mai - 20:08

L’homme s’excusa auprès de Lisa pour l’avoir dérangé. Or, il l’avait sorti de son ennui. Elle pensa le remercier mais il n’aurait pas compris pourquoi. Elle se contenta de fermer sa brochure, de la poser sur le banc où elle se trouvait, et de sourire au blondinet pour le mettre en confiance. Ce dernier semblait gêné de l’avoir confondu avec une autre femme: Erica, une personne aux cheveux blonds également.

- Ce n’est pas grave, je vous en prie vous ne me dérangez en aucun cas. On peut se tromper Monsieur, ce n’est pas une honte. Elle le fixait droit dans les yeux d’un air amusée et sympathique. Merci! Je suis également enchantée de faire votre connaissance Jack. Elle sourit à ses dires. Oui en quelque sorte. Aucunes questions n’est bête Jack, rassurez-vous. Lisa était pleine d’assurance face à cet homme ce qui était différent avec sa mère: Anna. Les humains étaient très chaleureux selon la jeune fille. Oui, je suis un visiteur. Elle se doutait que l’homme n’en était pas un s’il posait cette question car les visiteurs n’étaient pas du genre très bavard. Je ne sais pas si on s’est déjà vu quelque part, mais je me souviens pas de vous désolé.

Elle rit gentiment à la question à double sens de son interlocuteur. Heureusement qu’il s’était rattrapé sur la fin:

- L’ambassade de la paix est un lieu où vous pouvez vous sentir plus proche de vos amis les visiteurs. Devenir ambassadeur de la paix c’est un choix si vous désirez soutenir votre prochain. Elle marqua une légère pause. Aussi, une visite dans le vaisseau y est proposé pour les futurs ambassadeurs, comme pour tous citoyens qui hésiterez à s’engager dans ce projet bénévolement. Lors ce celle-ci vous pouvez apercevoir quelques unes de nos innovations technologiques comme la maîtrise de la gravité par exemple. Elle sourit de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Landry
Prêtre & Membre de la Vème Colonne
avatar

Messages : 2178
Date d'inscription : 07/04/2011
Localisation : Eglise Ste Josephine

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Mar 31 Mai - 17:56

Jack appréciait sa compagnie même si cette charmante Lisa avait confirmé être un visiteur. Il garda son sourire. Il était tout de même troublé par la jeune femme. Elle donnait une impression différente par rapport à d’autres visiteurs. Elle était simplement différente. Mentalement, Jack profita donc de discuter d’avantage avec elle. Il poursuivit la conversation :

-Oh je vois, c’est très intéressant l’ambassade de paix. Et votre rôle est donc d’accompagner ses futurs ambassadeurs, si je ne me trompe pas ? Je ne sais pas pourquoi, mais ce travail vous correspond bien.

Jack s’arrêta un moment, puis se rappelant qu’elle était un visiteur, il essaya de s’expliquer, gardant son sourire. De plus, elle ne savait pas qu’il connaissait leurs secrets. Jack ne savait pas comment se comporter face à eux. Puis, chez les humains, il y a des bons et des mauvais. Est-ce le cas chez les visiteurs ? Toutes ces questions lui traversèrent l’esprit…mais il se reprit rapidement :

-Ce que je voulais dire, c’est que vous avez le profil pour ce travail, à ce que j’ai vu. Vous paraissez détendue, confiante et surtout rassurante. Oh, je suis impressionnée par ces innovations technologiques…Sachez que ce n’est pas trop mon truc. Je suis plus envers le contact humain ; tenter de les aider psychologiquement...d’accepter tel qu’ils sont. Enfin, je ne veux pas trop vous embêter avec ça. Dites-moi, Lisa, comment se passent la société au sein des visiteurs ? Je me pose la question…si les visiteurs aiment la musique, la gastronomie, le cinéma?

Une fois les questions posées, Jack proposa à Lisa de s’installer sur le banc, pour être plus tranquille. Il voulait engager une conversation avec elle et il voyait mal poursuivre une conversation debout, surtout avec le va et vient des personnes passant à leurs côtés. Une fois installée, Jack attendit les réponses de la jeune Alien.


Dernière édition par Jack Landry le Mer 1 Juin - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa
Anna's Daughter Future Queen
avatar

Messages : 1982
Date d'inscription : 11/04/2011
Localisation : Vaisseau-mère

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Mer 1 Juin - 1:27

Cet homme semblait perturbé par l'arrivée des visiteurs. La blonde ne lui en tenait pas rigueur car c'était pas une situation évidente à supporter: des inconnus s'imposant sur terre. Jack ne devait pas savoir qu'ils n'étaient pas tout à fait humain. En dessus de leur peau se cacher un lézard. Lisa n'était pas encore en accord avec sa vraie nature c'est pour cela qu'elle n'en parlait pas.

- Je vous remercie Jack. Mon rôle est en effet d’accompagner nos futurs ambassadeurs et de réaliser des visites guidées du vaisseau mère afin de présenter nos avancées sur le point technologiques. Cette activité est très enrichissante, elle me permet de rencontrer des gens, de me faire des contacts humains. C’est plaisant comme ça on peut partager nos savoirs et nos découvertes. Vous en pensez quoi? Elle marqua une légère pause. C’est gentil, nous sommes juste présent sur terre pour vous les faire partager. Nos innovations technologiques sont les vôtres aussi dès à présent. Elle sourit. Vous ne m’embêter pas Jack. Que faites-vous dans la vie? Je vous trouve très sociable. Elle sourit de nouveau à la question de bel homme. Les visiteurs vous intriguent n’est-ce pas? Nous sommes comme vous, vous savez. On aime la culture, la musique , la gastronomie, ces choses qui font parties de la vie courantes.

Elle trouva cela agréable que quelqu’un s’intéresse à son peuple sans mauvaises intentions, apparemment. Lisa se posait également énormément de questions sur l’humanité, notamment sur les émotions humaines. Jack la rejoignit sur le banc. La conversation promettait d’être fort intéressante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Landry
Prêtre & Membre de la Vème Colonne
avatar

Messages : 2178
Date d'inscription : 07/04/2011
Localisation : Eglise Ste Josephine

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Mer 1 Juin - 19:37

Jack écoutait attentivement les réponses de Lisa. Au fond de lui, la jeune Lisa semblait rassurante et sympathique. Mais, il y en a toujours un Mais… Elle n’est pas humaine, c’est un reptile s’imposant de force sur Terre. Enfin, la jeune fille n’était pour rien sûrement, seule Anna décidait...

Le problème de Jack, c’était qu’il se préoccupe de tout le monde. Il est tellement gentil avec tout le monde…d’ailleurs, dans cette guerre, il était entre deux positions : celui d’être un soldat et de lutter ou celui d’un homme de foi, réclamant la paix. Enfin, après toutes ces pensées, il répondit à la jeune blonde, cette dernière parlait du partage des technologies:


-Je suis du même avis que vous. Il est très enrichissant d’apprendre plus sur vos technologies…Cela peut permettre plus tard, de créer d’autres technologies encore plus intéressantes. Par exemple, en médecine, essayer de trouver des remèdes encore plus efficaces contre certaines maladies. Mais des fois, j’ai peur de ces nouvelles avancées. Sachez que notre peuple a connu des histoires horribles…les guerres, les génocides… Enfin, lorsqu’un peuple a voulu exterminé d’autres humains, ils développèrent des armements encore plus sophistiquées. J’ai un autre exemple : la bombe nucléaire. Voyez, je suis un peu méfiant mais je reste tout de même impressionnée par d’autres… Enfin, l’histoire doit nous montrer une chose : Ne pas refaire les mêmes erreurs. Honnêtement, je suis pour le partage.

Jack s’arrêta un petit moment, écoutant la mystérieuse Lisa. Elle semblait en vouloir apprendre plus. Avec sincérité, je lui répondis à sa question car elle me demandait ce que je faisais :

-Oh, euh, comment vous dire, je suis un prêtre catholique. Je pense que vous ne vous attendiez pas à ça.
Il sourit, puis il lui expliqua :

-Un prêtre est un médiateur entre Dieu représentant une religion et le peuple. Il a pour mission de rendre présent le Christ parmi les hommes, en célébrant l'eucharistie, en pardonnant les péchés, en instruisant et guidant le peuple qui lui est confié. Mon travail est avant tout de guider les âmes vers notre Seigneur qu’on nomme Dieu. Au fond de nous, nous possédons une âme qui nous permet d’être uniques, c’est elle qui nous définit. Ainsi, une âme permet d’aller vers une autre âme pour établir un contact profond et symbolique, c’est-à-dire un échange. Sans cela, nous serions des sauvages, des animaux, sans pensées à l’autre.
Chaque personne va donc ressentir divers sentiments et d’émotions. On est en colère, triste, joyeux, amoureux…
Pour en venir à ma profession, chacun va être perdu face à tous ces sentiments envers Dieu et envers son prochain. Le rôle d’un prêtre est avant tout de les aider, de les accompagner…


Il s’arrêta de nouveau. Il ne voulait pas effrayer la jeune fille avec sa profession. Il se posa la question sur les Visiteurs était des croyants :

-Lisa, je me pose une question. Les visiteurs sont-ils spirituelle ? Ont-ils une religion ? Croient-ils en quelque chose ? Puis, j’ai l’impression que vous êtes tous serein et apaisée…Comment est-ce possible ? Que pensez-vous des humains ? Oh dites-moi si mes questions sont perturbantes…je ..enfin.

Voilà que Jack paniqué légèrement, il ne voulait pas se montrer trop curieux. Ainsi, il attendit la réaction de la jeune blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa
Anna's Daughter Future Queen
avatar

Messages : 1982
Date d'inscription : 11/04/2011
Localisation : Vaisseau-mère

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Jeu 2 Juin - 0:31

- Je vois où vous voulez en venir. Le partage de nos innovations technologiques est mis en place pour vous servir. Nous, les visiteurs, on a bien évolué sur le plan scientifique. Mais peut-être qu’avec le partage de nos découvertes, vous allez aussi, comme vous le dites si bien, d’autant plus avancer puis à l’inverse cela nous aidera. C’est important d’échanger, de partager des avancées ou même des points sur nos différentes cultures. Elle marqua une légère pause. Arrêtez-moi si je vous ai mal compris: Vous avez peur que nos technologies soient nocives pour vous? Vous pensez que nos peuples se battront un jour? Je veux pas déformer vos propos. Mais c’est-ce que j’ai cru comprendre, vous pouvez vous exprimer sur ce sujet je vous en tiendrez pas rigueur Jack. La méfiance est légitime. Nous sommes des inconnus pour vous après tout, c’est pour cela que nous cherchons à mieux vous connaître… à nous rapprocher de vous aussi,… pour que vous puissiez voir que nous ne sommes pas des êtres vils.

Jack se voulait honnête. La conversation devenait vraiment très enrichissante.

- Sinon vous personnellement vous me paraissez être quelqu’un de bon, sociable, qui ne cherche pas à nuire aux autres, une personne réfléchie qui n’avance pas des arguments non fondés juste pour blesser votre prochain. Elle rit à se remarque par rapport au travail qu’il effectuait. En effet, je vous voyez plus policier, un métier dans le genre.

Elle sourit. Le blondinet lui expliqua le but de sa profession. Lisa était enchantée par cet homme, on aurait dit qu’il savait tout à l’avance car elle avait pensé lui demandé son rôle en tant que prêtre mais il lui révéla avant qu’elle n’est eu le temps de lui poser la question. Aussi, il se confiait sans détours c’était très plaisant, il ne trichait pas et il ne mentait pas. Jack était sincère à cent pour cent. La fille d’Anna se posa de plus en plus de questions. Le laïus de l’homme la perturba. « Une âme? A quoi ça sert? Les visiteurs en ont une? Sommes-nous simplement des animaux, plutôt des reptiles, rien de plus? », pensa-t-elle. Il évoqua les émotions humaines. Lisa désirait en savoir plus.

- La religion ne représente-t-elle pas une sorte de sécurité, de barrage avec la réalité? Votre travail est honorable, vous apportait une certaine paix intérieure si je comprends bien, c’est admirable. Elle ignora la question concernant l’âme. Était-elle seulement humaine? Ces émotions nous aident-elle vraiment à avancer? Sont-elles bénéfiques? Lisa ne savait pas vraiment si elle ressentait des émotions, si elle avait des sentiments. Elle pensait que « non ». Était-elle un danger? Elle ne savait plus quoi pensait… . Elle tentait de paraître neutre. Mais toutes ces interrogations devenaient petit à petit une torture morale pour la jeune fille. C’est vrai la nostalgie, nous apporte rien de bon par exemple, juste un bon coup de bleus parce qu’on repense au passé puis vient le temps des regrets. Elle n’avait jamais vécu cela mais elle l’avait entendu. Enfin… Je pense que parfois les émotions sont à éviter…, pas vous? Pardon pour mes questions indiscrètes et un peu légères!

Elle fit une mine gênée. Elle écouta attentivement son interlocuteur. Elle répondit vaguement à ses questions sans hésitation:

- Nous croyons en notre reine tout simplement. Les humains sont chaleureux et vraiment sympathiques… . Elle ajouta rien de plus. Elle guetta la réaction de Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Landry
Prêtre & Membre de la Vème Colonne
avatar

Messages : 2178
Date d'inscription : 07/04/2011
Localisation : Eglise Ste Josephine

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Dim 5 Juin - 1:02

Jack écouta attentivement la jeune fille, en plissant légèrement les yeux, signe de concentration. Elle semblait innocente et perdue comme un jeune enfant. Il était tout de même face à un Visiteur. Qui sait, elle peut le piéger. D’ailleurs, les visiteurs sont connus pour ça. En tout cas, leur plan était ingénieux. Enfin, au fond de lui, Jack se sentait différent avec Lisa. Comme si elle dégageait un côté humain, assez innocent. Alors il décida d’être honnête avec elle…Sa question voulait être plus une envie d’en apprendre plus. Enfin, avec un léger sourire, et une voix légère, il lui répondit :

-Je comprends vos questions. Ne vous inquiétez pas, j’avais complétement oublié que vous ne connaissiez pas notre Histoire. D’ailleurs celle-ci est complexe. L’homme est en général quelqu’un qui a un soif de pouvoir très important. Nos émotions peuvent nous emporter. Le pouvoir exercé sur d’autres hommes était représenté de diverses manières dans notre société actuelle. Malheureusement, la science a été introduite devenant un symbole pour permettre à ses hommes de gouverner.

Par exemple, les Etats-Unis viennent de sortir d’une Guerre Froide avec l’ex-URSS, qui est actuellement la Russie. Ce n'est qu’en 1991…C’est-à-dire seulement 20 ans…Oh excusez-moi, j’ai oublié de vous préciser que l’URSS était communiste, tout le contraire des Etats-Unis qui sont des démocraties. Les deux pays se battaient donc pour prendre le pouvoir sur TERRE. Ce n’était pas des guerres mais d’un autre genre. C’était plutôt la guerre des Sciences…La guerre de nouveaux composants, à des nouvelles technologies non maitrisables…L’homme a découvert la bombe Nucléaire. L’utilisation de cet bombe provoquera un génocide…L’homme en est capable. On a bien la preuve, il s’appellait Hitler… un ex dirigeant allemand tuant plus de six millions de Juifs. C’est un crime d’horreurs et de haine. C’est abominable. Comprenez-moi je ne cherche pas à vous effrayer. Juste que la technologie devrait se trouver entre de bonnes mains… Ceci n’est que ma petite opinion en tant que prêtre…


Jack souri à sa dernière phrase…Il voulait montrer qu’il n’était qu’un homme simple, ne pouvant rien faire contre de telles décisions. Un prêtre tout simplement.

-Voyez-vous, je ne disais pas que vous êtes des êtres non pacifiques…Je voulais seulement vous prévenir que notre Humanité peut utiliser ce genre de Technologies à mauvais escient.

Jack était sincère dans ses propos. D’ailleurs, la jeune Lisa le complimenta. Il rougissait légèrement, baissant son regard. Il souriait et devenait soudainement gêné face à la jeune fille. Elle pensait qu’il était policier…Il n’avait pourtant pas la carrure si impressionnante des hommes des forces de l’ordre. Tout en gardant son sourire, il lui répondit :


-Moi, Policier ? Vous n’avez pas tort, avant d’être totalement prêtre, j’étais un aumônier militaire. J’ai donc servi dans l’armée… enfin, bref vous étiez presque.


Il voulait éviter le sujet de l’Armée. Pour lui c’était une mauvaise période. Enfin, il était passé à autre chose même si le combat contre les visiteurs allait s’avérer difficile. C’était comme si il était réengager dans l’armée contre cette guerre. Avec Lisa, elle semblait humaine…si fragile, que Jack éprouvait même des doutes sur les visiteurs. Sont-ils comme elle ? Si attentionné ou ce n’était qu’un masque ? Enfin, elle avait des questions très pertinentes. Elle semblait aussi perdue que lui…On dirait que c’était le monde à l’envers. Toujours attentif, le blond se concentra sur Lisa…Pleins de questions y passèrent dans son esprit : Joue-t-elle un jeu ? Est-elle bien réelle ? Éprouves-t-elle des sentiments ? Une fois que Lisa a finie, il répondit en toute honnêteté à ses questions :

-Aucune question est indiscrète et peu légère. C’est tout à fait normal de se questionner. C’est ainsi le but de notre vie. Se poser une question ou plus et faire des choix à la suite. Bien sûr, le plus difficile est de choisir parmi toutes ces réponses qu’on a eues. Avant de vous répondre vous me dites que mon travail apporte une certaine sérénité. En toute sincérité, je ne reste qu’un homme. Nous vivons tous dans un conflit à l’intérieur de nous-même. Mon travail m’a permis seulement de mieux résister. En tout cas, grâce à Dieu, nous pouvons compter sur lui pour se sentir mieux.

En ce qui concerne la religion, vous avez peut-être raison sur le thème de la sécurité. Il est vrai qu’au fond de nous, nous sommes des êtres pouvant y faire le Mal. La religion permet aussi de se protéger contre nous même, et des pêchées qu’on peut faire. On sait que mentir, désobéir, tuer sont des actes malsains. Si on se repend pour oublier ses actes va nous permettre d'être une bonne personne. La religion est avant tout un refuge. On a tous le droit à une deuxième chance. Avant tout, la religion est surtout message d’amour. Elle sert à susciter la pratique de la justice et de la charité, et que sans cela, la religion est inutile. Ainsi, les cérémonies et les rituels sont secondaires et ne servent qu’à nous faire ressentir certaines vérités, dans le but de nous conduire vers une vie de plus en plus vertueuse. Mais « Paul un des apôtres de notre Seigneur, a dit que, pour confirmer les hommes dans la religion et leur montrer que le salut dépend de la seule grâce de Dieu, enseigna que nul ne peut se glorifier de ses œuvres, mais de sa foi seulement ».


Puis Jack s’arrêta quelques instant, regarda plus profondément Lisa. Cette partie devenait compliquer. En tout cas, si c’était une jeune Terrienne de nos jours, elle serait enfuie, évitant Jack…Il reprit, en expliquant clairement ce qu’il voulait dire.

-On peut prétendre d’être ce qu’on veut. Etre le plus fort, le meilleur, tout ce que vous voulait, mais c’est notre foi envers Dieu qui nous détermine réellement qui nous sommes. Nous nous sentons plus en sécurité sachant cela…Mais la religion n’est pas un barrage avec la réalité. Au contraire, elle nous permet de vivre plus sereinement et surtout avec l’autre. La société est différente. On peut penser que la religion ce n’est que pour les rêveurs…d’un monde de Paix. Notre réalité est complexe car en chacun de nous, nous éprouvons des sentiments, des émotions qui nous poussent à se comporter différemment. Bien sûr que nos émotions sont utiles. Elles nous servent réellement à avancer en bien comme en mal. Par exemple, nous pouvons être en colère. Il n’y a pas de mal. C’est tellement humain de l’être.

Les émotions consistent à être libre et complet. Vous savez, cette espèce d’énergie qui vous traverse tout le corps et qui littéralement vous déloge de votre paix intérieure. L’émotion, dans sa nature profonde, ne fait pas dans le miaulement, la tendresse, la tiédeur, la nonchalance ou le progressif. C’est plutôt quelque chose de brutal, de soudain, comme un barrage qui s’éventre suite à une petite charge bien placée. En clair, les émotions font plutôt dans le déluge que dans l’arrosage de fine gouttelettes. Alors d’où viennent-elles pour être aussi violentes ? De l’enfer, du paradis ? Ni l’un ni l’autre mon enfant ! Pourtant sans elles que serions-nous ? Un des enfants de ma paroisse m’avait répondu : Surement des anges.

C’est vrai mais le problème est que nous sommes sur Terre, mais à bien y regarder, une émotion arrive toujours après un événement précis. Pour vous dire que ce détonateur qui est en nous, s’appelle l’incompréhension. Notre problème vient donc de notre incapacité à gérer calmement le torrent qui ravage nos humbles paysages intérieurs. Certes, avec le temps, on arrive à se contrôler mais pas à éviter. Je ne pense pas comme vous sur ce point car gérer ses émotions revient donc à prévoir les évènements plutôt explosifs afin d’endiguer correctement ces débordements peu plaisants dont on déteste les conséquences. Nos émotions sont donc très positives, elles nous amènent vers un niveau supérieur de compréhension mais cela nécessite une autre grande attitude : celle de la responsabilité personnelle.


Jack continua à la regardait attentivement. Il remarquait qu’elle ne ratait aucun mot, comme un élève écoutant attentivement son professeur. Il prit une petite pause et il reprit, tout en cherchant un exemple :

Imaginez : Si quelqu’un vous dit quelque chose de négatif sur vous et que vous montez sur vos grands-chevaux cela veut dire qu’il vous a touché consciemment ou inconsciemment une partie sensible de vous, de votre animalerie qu’on appelle notre égo. Etre en colère et lâcher nos barrages intérieurs, est donc très sain mais il faut que ça soit correct. Exprimer sa colère est fortement conseillé mais au lieu de prendre le crâne de l’autre pour le frapper, allez jouer au foot, au volley, au tennis ou à tout autre truc qui vous apaise ou qui vous ressemble. Refouler vos émotions c’est rendre autiste votre moi intérieur. C’est nier qu’il existe en vous une étincelle divine qui essaie de vivre et d’expérimenter par lui-même la VIE.
Enfin je veux dire que vous pouvez tomber amoureuse, c’est une belle expérience de la vie même si des fois, on en souffre.

Enfin, je vous embête avec mon monologue. Vous les visiteurs, vous me paraissez bien différent de nous en ce qui concerne la spiritualité, la preuve vous croyez en votre Reine tout simplement. Je peux vous poser une question Lisa. Pourquoi toutes ces questions sur les émotions ? Vous les traitez différemment, vous les Visiteurs ? Si c’est le cas comment ? Surtout n’hésitez pas à me poser des questions, je suis tout aussi curieux que vous…


Voilà que Jack laissa la parole à Lisa. Il la regarda, épiant les moindres gestes, cherchant à comprendre la raison de toutes ces questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa
Anna's Daughter Future Queen
avatar

Messages : 1982
Date d'inscription : 11/04/2011
Localisation : Vaisseau-mère

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Mar 14 Juin - 0:40

Le père Landry répondit très clairement aux questions de la jeune fille. Il prenait son temps c’était plaisant. Il exprimait son point de vue en se référant à l’histoire. Le blondinet n’avançait pas ses idées sans arguments, l ‘homme semblait cultivé. Lisa aimait bien ce genre de personne. Pas celles qui pensaient avoir la science infuse sans rien connaître en vérité sur le sujet. La fille d’Anna écoutait attentivement Jack. Le prêtre disait vraiment des choses intéressantes. Des conclusions étaient inévitables. « Nos émotions peuvent nous emporter » restait une expression qui marqua le visiteur. Ces émotions humaines étaient donc à éviter. Il ne fallait pas se laisser emporter par ces dernières. La chef suprême des visiteurs avait donc raison dans ses discours. Lisa ne pensait pas forcément que tout homme désirait le pouvoir ultime. Des désirs de puissance étaient envisageables. Les guerres entre hommes ont eu lieu dans le passé mais des hommes sans pouvoirs ne peuvent rien y faire, tandis que des dirigeants: oui. C’était souvent eux qui se disputaient pour le pouvoir. L’histoire, Lisa en connaissait un bout. Or, elle ne disait rien pour ne pas perturber le laïus du prêtre qu’elle écoutait avec attention.

- C’est malheureux, la cohabitation est possible. C’est-ce que notre peuple pense. Je connais une partie de l’histoire. Le mélange et le partage peut faire une terre dominante pas besoin de se tirer dans les pattes. Vous ne trouvez pas?

Elle marqua une légère pause.

- Je vous remercie pour ces explications!

Elle souhaitait rebondir sur les dires de son interlocuteur car la discussion la stimulait vraiment, tout le monde pouvait se sentir concernait.

- Oui vous avez raison, la bombe nucléaire fait peur. En effet, les gens comme Hitler sont un exemple d’une humanité bafouée. Je ne vais pas en rajouter plus, je me suis renseignée sur le sujet. Oui les hommes sont capables du pire, mais pas tous…. . Elle réagit à cette phrase annonçait par le père Landry: « Juste que la technologie devrait se trouver entre de bonnes mains… ». Vous pensez que les visiteurs sont « des mauvaises mains »? Qu’ils ne méritent pas de posséder toutes ces technologies? Vous restait très humble et modeste en tout cas. C’est tout à votre honneur, vous êtes si cultivés, droit, et pas que.

Elle sourit. Le blond se justifiait en assurant qu’il ne pensait pas que les visiteurs étaient des êtres non pacifiques. Il semblait sincère, Lisa le crut. Il culpabilisa plus les humains qu’autre chose. Son attitude restait honorable. Pour lui, les humains paraissaient avoir plus de tord. Serait-il capable de se servir des technologies avancées à mauvais escient? Jack en semblait convaincu. Pas la fille de la reine.

- Si les choses se font bien dans la confiance et le partage ça peut marcher. A tout le monde d’être vigilant…. . Jack se confia sur son passé. Lisa apprécia cet instant. Je l’avais dit. Ça se sent, ce côté « soldat » fait parti de vous, la droiture vous va bien.

Il lui certifia que ses questions n’étaient ni bêtes, ni légères. Lisa sourit de plus belle. La blondinette se posait pleins de questions. Or, elle préférait ne pas avoir de conscience car la vie serait sûrement moins dure et psychologiquement elle se porterait mieux. Ces temps-ci tout se bousculait dans sa tête, trop d’interrogations. Mais Jack lui apportait certaines réponses, elle lui en était très reconnaissante. La jeune fille n’en rajouta pas plus à se sujet. Il enchaîna sur la religion.

La religion un refuge certain je le conçois mais il peut nous cacher la vérité non? Est-ce bien? Franchement je reste septique. Nous ne sommes pas croyants, nous les visiteurs. Elle continua: La vérité et la réalité sont deux choses similaires à peu de chose prêt. La religion peut être un barrage si je suis mon raisonnement et le tout ce que j’ai pu entendre mien. Donc je ne suis pas vraiment d’accord avec vous. En effet, on a besoin d’affronter la vie et cette sécurité peut nous bloquer à bien des égards: car le jour où cette vérité nous tombe dessus, la sécurité ni peut rien et les gens peuvent en subir les conséquences sous-jacentes à cette réalité.

Elle observa un aspect des dires de Jack seulement mais celui-ci l’avait plus frappé. Elle ne répondit pas à la suite: les émotions humaines, ça la rendait folle…. ! Elle trembla à ses paroles tout en restant souriante. Ça l’atteignait! Les dires de Jack étaient fort emprunts de convictions. La jeune fille avait envie de…. Elle ne savait pas vraiment…. Pleurer? Tout casser? Ressentait-elle à l’instant une émotions humaines? Certainement… . Elle s’en voulait. Sa tête allait explosait. Elle tenta de rester neutre… .

- Arrêtez s’il vous plaît Jack! Pardon je ne veux pas paraître insolente. Ce sujet reste pour moi une énigme que je ne tiens pas à découvrir. Je préfère être sincère, je suis mal à l’aise face à ça, je comprends ce que vous voulez dire et ça m’atteint beaucoup car ça nous concerne tous. L’homme continuait de plus belle. Lisa l’écouta sans rien dire. Elle ne désirait pas être malveillante. Maintenant elle comprit que les émotions humaines étaient bonnes. Et si on a pas la possibilité de les contenir?… Ou même de les montrer? Vous ne m’ennuyait pas. Elle sourit de nouveau. Je n’ai pas besoin de vous en dire plus…. Vous comprenez mon combat, on dirait?!!! Lisa baissa la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Landry
Prêtre & Membre de la Vème Colonne
avatar

Messages : 2178
Date d'inscription : 07/04/2011
Localisation : Eglise Ste Josephine

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Mar 14 Juin - 19:15

Père Landry écouta attentivement la jeune fille. Elle n’était pas bien, elle se sentait mal à l’aise avec ses propos sur les émotions. Les visiteurs ont donc un point faible. Celui de contrôler leurs émotions…Donc, cela signifie qu’il l’évite donc… Enfin, il voulait en apprendre plus sur elle mais aussi de connaître leur point de vue sur l’Humanité en général. Cela peut paraitre étrange mais Jack se sentait bien avec elle. Il était confiant. Elle voulait en apprendre plus sur nous et puis, pour l’homme de foi, c’était un sujet dont il maitrisait le mieux…il était plutôt à l’aise dans ce genre de questionnement. Tout ce qui peut toucher à la spiritualité de l’homme ou sa psychologie bien complexe…

Enfin il ne tarda pas à répondre à la jeune demoiselle :


- Je pense qu’il est possible du moins de partager et de se mélanger dans une société. C’est malheureux à dire mais…chacun est différent de l’autre. Chaque personne ont des centres d’intérêt divers…Chacun vont former des clans. Il est difficile d’être identique à l’autre personne. Ce qui est possible c’est que chaque clan peut former une union…basée sur des règles bien conforme pour éviter tous débordements. Le partage doit être dans les deux sens. Si cela se passe sur un côté, ce côté se verra supérieur par rapport à l’autre. Ce que je veux dire, qu’il n’y a pas d’équilibre…
Dans notre société, c’est ce qui nous manque. On tente d’établir un équilibre mais à chaque fois, l’Homme échoue. Je garde donc ma position sur ce thème. Peut-être que je me trompe. Démontrez-moi que j’ai tort. J’aimerais bien savoir votre point de vue sur ce sujet.


Il s’arrêta un instant. Il aimerait connaître le fond de pensées de la jeune fille. Elle semblait si innocente avec ces questions. Comme si, elle venait de sortir d’un Monde de rêve. Une impression que son monde de rêve s’est transformé en un monde tout à fait opposé à ce qu’elle pensait. Jack n’en doutait pas, les jeunes sont comme ça. Ils se posent des questions, sur leur vie, leurs études…C’est normal qu’elle veuille des explications claires et net. Il lui répondit :

- Ne me remerciez pas. C’est normal de se poser des questions. D’apprendre plus sur soi et sur les autres…On veut tous tracer un chemin sûre parmi des centaines et des milliers d’autres. La meilleure solution est donc de se poser divers questions.

Elle était plutôt détendue qu’elle essaya de comprendre à certaines phrases comme celles de la bombe nucléaire… et de la technologie. Jack était un peu distant. Il se demandait si c’était convenable de s’aventurer dans ce chemin. Elle pourrait le dénoncer. Un homme blond, ancien soldat, prêtre s’appelant Jack…C’était devenu simple de retrouver quelqu’un… et de le tuer par la suite. Il en était conscient, les visiteurs sont des monstres sans cœur. Il avait vu cette nuit avec son amie…Il devait plus attention à ce qu’il disait. Il prit tout de même le courage à deux mains et lui répondit honnêtement tout en plissant les yeux…

- Non je ne disais pas que la Technologie se trouvait entre de mauvaises mains en parlant des visiteurs. Je ne peux en aucun cas vous juger. Je ne vous connais que trop peu pour affirmer ce genre de choses. Je parlais plus des humains et des hommes de pouvoir sur notre Terre. Si la technologie tombait sur des gens voulant anéantir un peuple précis ? Je parle des dictateurs, des terroristes comme Ben Laden par exemple…Ce genre de personnalités….En aucun cas, je ne peux juger les visiteurs…Dans une civilisation, il est tout à fait convenable d’avoir des technologies pour avancer…C’est mérité mais il faut juste poser des limites à certaines autres technologies bien plus dangereuses….

Et vous, que pensez-vous sur le fait de posséder ce genre de technologies. Pensez-vous mériter toutes ces technologies ? Avez-vous, un moment donné, utilisé une technologie à mauvais escient… de montrer que vous êtes quelqu’un d’important face à la personne ?


Jack regarda la jeune demoiselle droit dans les yeux. Il épiait la moindre réaction. Il espérait voir un signe, quelque chose qui la fera douter. Il voulait montrer que l’Homme est bien différent des visiteurs et qu’il est capable du pire…Est-ce le cas pour les visiteurs aussi ? Jack remarqua que Lisa n’était pas si convaincue que ça… Il sourit à la remarque de Lisa. Il baissa même les yeux et rougit légèrement : être complimenter par une belle jeune femme…ce n’est pas tous les jours qu’on voit ça. L’homme d’église remercia Lisa. La blonde enchaîna sur la religion et il lui répondit sans réfléchir :

-La religion ne doit pas cacher la vérité. Elle doit être ouverte à tous. Ce n’est pas aussi simple que ça. Dites-moi ce que la religion peut cacher ? Toutes les religions se valent et sont également bonnes si les gens qui les professent sont d'honnêtes gens. Dans notre société, nous interprétons différemment les concepts religieux. Donnez un exemple et je vous répondrai en toute sincérité. La religion ne cache aucune vérité car c’est le moment où le fidèle se confie à Dieu. C’est une relation entre le Seigneur et l’homme…Je ne suis pas d’accord avec vous. Avancez vos arguments à ce sujet.

Il est vrai que cette sécurité peut nous bloquer en voulant affronter la vie. Si la vérité nous tombe dessus, parfois cela détruit des personnes. On ne peut pas affronter la Vie. On est tous, à un moment donné, à subir les conséquences de nos actes. Cela fait partie de nos vies. Le mieux qu’on puisse faire est d’encaisser sans se faire trop mal…Mais, pour cela qu’on essaye de fuir notre réalité, pour moins souffrir…la religion fait partie de ce processus, je l’affirme. Jacques Audiberti a dit : « La vie est faite d'illusions. Parmi ces illusions, certaines réussissent. Ce sont elles qui constituent la réalité. » C’est ce que je pense aussi…


Finalement, il termina sur une citation. Enfin, le sujet des émotions était entamé. La jeune fille, tout e paraissant neutre, ne sentait pas bien. Elle était bien mal à l’aise. Elle n’acceptait pas du tout ces émotions et sentiments. Pourtant, on ne peut pas y échapper…C’est l’empreinte de l’Humanité. Enfin, elle demanda à Jack de stopper cette conversation. Il recula légèrement, surpris par sa réaction. Il avait envie de lui dire de se laisser aller, de s’exprimer librement…Enfin il tenta de répondre tout en balbutiant…

-Hum, non ne…euh ne soyez pas désoler ….euh même si je ne comprends pas réellement votre réaction. Pourquoi ne voulez-vous pas découvrir ces énigmes de la vie ? Qu’est ce qui vous en n’empêche ?...Hum désolé de vous avoir mise dans cet état. Je ne voulais en aucun cas, vous blessez. Les émotions sont l’essence de la vie. Il est difficile de les contenir. C’est plutôt mieux de les montrer. Ca rapproche les individus et permet d’être ce que vous êtes. Les contenir est dangereux. Un jour, vous serez mal.

Comme elle lui disait, Jack comprenait le combat de Lisa. C’était donc ça, de se battre contre les émotions, de les nier. C’était un combat perdu à l’avance. Il tenta tout de même de la raisonner. La meilleure façon de le faire est de lui montrer. Il s’approcha d’elle et prit sa main lui serrant donc…L’autre main, il l’a posa sur son épaule et la regarda droit dans les yeux. Il n’en revenait pas lui-même. Il réconfortait un visiteur…ces aliens qui auraient pu le tuer l’autre soir. D’une voix faible, il lui dit :

-Regardez-moi, le seul conseil que je peux vous donner est de ne jamais négliger ses émotions. Un jour, ça vous tuera. Vivez votre vie...ne vous laissez pas guider par votre raison mais par votre coeur

Il attendit que la jeune blonde réalise son geste. Va-t-elle se laisser aller ou l’ignorer ? Telle était la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa
Anna's Daughter Future Queen
avatar

Messages : 1982
Date d'inscription : 11/04/2011
Localisation : Vaisseau-mère

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Ven 17 Juin - 1:44

- Vous pensez réellement que la différence est un malheureux événement? Personnellement je pense que ces différences nous enrichissent. C’est vrai on apprends des autres. La vie en société aide à nous construire. Ensemble on partage et on peut faire de belles découvertes au sens large. Elle sourit. La blondinette acquiesça aux dires de Jack. Les règles posent les bases. Si on les respecte à la lettre: pas de débordements. Bon on a toujours des dirigeants, si personne impose les normes: où va le monde? Vous voyez ce que je veux dire? Pour en revenir à la religion, par exemple, la bible impose les bases du savoir. Sans ça , vous défendriez qui? Vous, vos convictions. Ce qui n’est pas forcément objectif. Dieu vous apporte la sécurité. Vous vous référez à lui sans hésiter. Preuve que les dirigeants sont indispensables pour se raccrocher à une idée, après on a toujours le choix de la voix à prendre, c’est pour cela qu’en ce qui concerne les politiques vous pouvez voter pour le parti auquel vous croyez.

Lisa s’en voulait énormément d’avoir exposé son problème face aux émotions humaines. Elle s’était confiée à un inconnu. Agissait-elle comme une traître auprès des visiteurs? Oui, et elle culpabilisait. Elle reprit un air neutre tout au long de la conversation.

- Merci de prendre du temps. C’est intéressant d’être confronté aux autres. Jack répondait à toutes ses questions. Comme on ne peut vous juger… Vous les humains. Oui c’est cela, les limites sont nécessaires on est d’accord. Personnellement, je pense que ces technologies nous les méritons. Nos découvertes ne nous rendent pas supérieurs, loin de là. On veut juste partager notre savoir avec vous, sans arrière pensée. Nous venons en paix et nous ne cherchons en aucun cas à vous nuire. Ils revinrent sur la religion. Montherland disait « La religion est la maladie honteuse de l'humanité. La politique en est le cancer ». c’est très fort comme message, vous ne pensez pas? L’expression « tu as pêché, viens je t’absous », est-ce que ça veut dire qu’on a le droit de tout faire? On peut agir comme on l’entends. Car après un mea culpa, on est pardonné. La religion cache les fautes de l’humanité dans ces cas là. La bonté est toujours mise en avant, on refuse de voir les personnes malhonnêtes. Elle était en accord avec les propos du prêtre. C’est vrai ça, il faut que les croyants sont honnêtes, sinon la religion ne serait qu’une bêtise, un mensonge… . Elle stoppa son explication. Pour vous la religion est un processus d’acceptation de la réalité? J’essaie de comprendre.

Jack semblait surpris par rapport à la réaction de la jeune fille en évoquant les émotions humaines. Elle ne désirait pas le perturber.

- Pardon pour ma réaction, je me suis emportée. Lisa sentit la main de prêtre serrant la sienne et l‘autre se poser sur son épaule. Il se voulait compatissant. La blonde frissonna. Elle tentait tant bien que mal de paraître neutre. Elle fixa le bel homme. Merci pour vos conseils! J’aimerai vous croire mon père… .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Landry
Prêtre & Membre de la Vème Colonne
avatar

Messages : 2178
Date d'inscription : 07/04/2011
Localisation : Eglise Ste Josephine

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Dim 19 Juin - 18:36

Jack était bien à l’écoute de la jeune fille. Il appréciait ce genre d’échanges…Il ne savait pas que des lézards aimaient philosopher. Ca accentuait le doute qu’il avait envers eux. Comme si une partie lui disait que tous les visiteurs ne sont pas tous méchants et qu’un part de bonté existe en eux… Enfin, c’était toujours le brouillard total dans sa tête. Tout en continuant, il lui dit :

-Vous n’avez pas tort, concernant la différence. On apprend beaucoup plus de choses. Sans l’autre, nous ne sommes rien. Regarder Robinson Crusoé…C’est une histoire mais elle représente très bien la réalité des choses. De même avec Platon et l’homme de la caverne….Enfin, je vous dis, je suis pour le partage mais de manière à que ça soit bien contrôlé…

Jack souriait quand il était d’accord aux dires de la jeune fille.

-C’est vrai que si personne impose des règles, c’est le désordre… Concernant la bible, il regorge tant de règles et d’histoires. Ce n’est pas la politique ou toute autre organisation. C’est peut être subjectif pour vous…mais priez, donnes de l’espoir…à chacun de nous. Dieu n’est pas un homme simple…L’homme a des qualités et des défauts, ce que n’a pas notre Seigneur…
Je suis d’accord, les dirigeants sont indispensables et nous proposent divers idées pour améliorer notre société. Il reste tout de même des hommes avec un passé propre à lui…Ils peuvent changer le destin d’un pays, simplement pour réparer ou se venger de leur passé… Je me réfère à Dieu sans hésiter, car tout simplement, je suis en accord et en harmonie avec lui. La bible n’est un simple livre…C’est des normes de vie et de foi, cela va plus loin…


Lisa était totalement neutre, Jack le remarqua. Elle devait être une excellente actrice. Tout à l’heure dans son intonation, elle semblait perturber…Enfin, elle était mal à l’aise…face aux émotions. Pourtant, Jack ne comprenait toujours pas pourquoi Lisa niait ses émotions…Toujours dans un état d’incompréhension, il écouta la jeune fille attentivement et lui répondit :

-Je vous en prie, Lisa. De même pour moi. Montherland ? Vous me citez Montherland. Cet homme d’âge mûr fréquentait des jeunes garçons âgés de 13 ans minimum. Des enfants ??? Montherland avait peut-être une belle écriture dans ses romans…même si certains m’ont choqué. Pour vous, sa phrase vous dit quoi ? J’aimerais en savoir plus. Qu’est-ce que vous pensez de la religion ?

Je comprends ce que vous voulez dire concernant l’expression : « Tu as pêché, viens je t’absous ». Non, dans cette phrase, il signifie qu’on a tous le droit de faire des erreurs. Par exemple, une personne vole de l’argent. Par la suite, il se confie à moi sur son pêché. Cela signifie qu’il s’est rendu compte de ce qu’il venait de faire est mal. Dieu pardonne son erreur et espère qu’il ne recommencera plus. Avec la miséricorde de Dieu qu’il a reçu, la personne peut ne plus voler de l’argent…
Vous parlez de Mea culpa, mais moi ce que je vois c’est le lien entre Dieu et son fidèle. Il permet de tisser un lien entre eux mais aussi pour l’homme de se voir à l’intérieur comme il est et de se juger lui-même. Vous dites qu’on refuse de voir les personnes malhonnêtes… car on sait qu’en chacun de nous, il y a de la bonté. C’est facile de juger les autres… mais c’est très dur de se juger…


Enfin, Jack faisait tout pour défendre sa religion et de ce qu’il pense. Beaucoup de personnes jugent la religion car d’autres la trouvent mauvaises…Par exemple, Montherland…Enfin, c’était son avis.

-Pour moi, la religion permet de s’accepter et de vivre dans une réalité, telles que nous sommes. N’oubliez pas qu’elle est fondée sur des normes de vie. Accepter signifie avant toute chose résoudre ses problèmes. C'est donc reconnaître ce qui est c’est-à-dire de ne pas nier, ne pas renoncer, ne pas fuir, ne pas résister. La religion nous permet de se confier au seigneur ce que nous sommes vraiment… On ne ment pas à soi-même et à Dieu. Vous avez un esprit bien matérialiste.


Il retira ses mains, elle semblait avoir frissonnée à son contact. Il lui sourit, faisant signe que son geste était déplacé et lui dit en toute honnêteté:

-Je vous en prie. C’est tout à fait normal. Mais vous me parliez avant de l’acceptation de la réalité…Pensez s’y. Acceptez telle que vous êtes… Acceptez ses émotions… Ça c’est une réalité. Si vous souhaitez en dire plus sur les émotions ou comment les acceptez, je suis de toute ouïe. Ma question est pourquoi, il est difficile pour vous de les accepter ? Enfin, ça ne me regarde pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa
Anna's Daughter Future Queen
avatar

Messages : 1982
Date d'inscription : 11/04/2011
Localisation : Vaisseau-mère

MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   Dim 19 Juin - 20:02

Elle acquiesça aux dires du prêtre. Lisa était totalement en accord avec lui sur la façon dont le monde devrait être dirigé avec des normes à appliquer, un partage à effectuer et un contrôle à gérer pour qu’aucun débordement n'ait lieu dans la société. Était-ce qu’un rêve? Sûrement, mais il fallait croire en un monde meilleur, sinon qui le ferait?

- Je pensais que les êtres humains idéalisaient Dieu. Je me suis sûrement trompée, dites-le moi s’il vous plaît si c’est le cas, pour moi Dieu était un modèle de perfection à atteindre. Elle marque une pause. La jeune fille écouta attentivement Jack. La religion se perd dans certains pays comme la France vous en pensez quoi?

Elle passa à un autre sujet pour répondre aux interrogations du bel homme. La conversation restait riche, construite, elle passait par différents thèmes.

- Montherland, cet homme littéraire, a fait bien plus que cela. C’était quelqu’un de réfléchi, un penseur qui n’avait pas froid aux yeux, je pense à sa participation à l'Académie Française. Ces écrits mon inspirait dans ma démarche de compréhension de la vie humaine. C’est pour cela que je le cite. C’était un chercheur, dans sa suite de quatre romans: Les jeune filles , il ne faisait pas que citer ce qu’il avait entendu ou vu, il avait analysé la psychologie de la femme. Voyez-vous l’effort que ça demande pour un homme? Après, il condamne la religion, son avis est recevable. Moi-même doutant de l’existence su seigneur, je me pose des questions sur la justesse de la religion. Vous voyez où je veux en venir? Je n’ai pas connu cela. Pour en revenir à Montherlant, il conçoit le suicide, il disait: « Le suicide est le dernier acte par lequel un homme puisse montrer qu'il a dominé sa vie ». Cet aspect n’est pas acceptable dans votre religion. Dans les croyances publiques, ça se fait. Personne n’y prête attention, les croyants se voilent peut-être la vérité. Dieu condamne des hommes. Pourquoi les hommes ne peuvent-ils pas se condamner seul s’ils ne sont plus capables de vivre? Pourquoi Dieu déciderait de tout? Personnellement je suis de l’avis à Motherland. Bon ce n’est qu’un aspect de la chose. Chacun son point de vue me direz-vous, mais c’est bon d’en discuter. Elle réfléchit à la demande de Jack. La religion est peut-être une chimère, je n’en sais rien je n’ai pas connu de telles croyances.

- La religion pardonne peut-être le voleur mais pas la société, les forces de l’ordre. Alors pourquoi Dieu ne le condamne pas? Il fait donc ses propres lois? Je m’égare peut-être, je comprends le fait que si le pêcheur se confie, il sait ses erreurs mais c’est pas suffisant je trouve car il a quand même commis l’acte. Elle fixa Jack de plus belle. Je suis d’accord, un lien existe entre les fidèles et les représentants de Dieu c’est incomparable et indescriptible si on est extérieur à cet univers comme je l’appellerai. Elle enchaîna: Non je pense que la religion perçoit que la bonté des gens. Oui c’est facile de juger, je ne dis pas le contraire, mais de se juger aussi peut-être moins mais c’est faisable. Quand un fidèle vient se confesser il émet un jugement sur lui-même sans le savoir peut-être. Pareillement, quand on se confie à un ami, c’est pareil on a tendance à parler de nous et à nous juger sans y prêter attention. Peut-être pas dans tout les cas mais en général si.

Lisa trouvait ça bien de partager ses croyances, ses pensées, ses idées, ses choix, etc. avec quelqu’un d’autre, surtout un humain, sans pour autant se jeter la première pierre quand les avis divergent. Jack évoqua sa conception de la religion.

- Oui je possède un esprit matérialiste mais pas arrêté, j’entends ce que vous dites. Elle sourit. Les normes de vie restent dans tous les cas. Vous avez besoin de Dieu pour être vrai? Pas moi. Ils revinrent au sujet fatidique concernant les émotions humaines. Merci pour vos conseils! Je me méfie des émotions humaines pour moi, elles portent le sujets à faires des mauvais choix…. . Il faut être parfait…. Dans notre époque, seules les décisions réfléchies et bonnes comptent… . Elle n’en dit pas plus. Chez les visiteurs c’était comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un drôle de quiproquo[Lisa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un drôle de quiproquo[Lisa]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quiproquo et comedia del'arte [Milena°Gabriel]
» Sauvetage raté (Alwin, Keylo, Lisa, Ilialis, Calista)
» Lisa Lewis (fiche refusée)
» LISA caniche toy noire 14 ans (21) ADOPTEE
» Quiproquo {PV Katie}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V: Les Visiteurs :: New York :: Ambassade de la paix-
Sauter vers: