V: les visiteurs Forum RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rattrapé par le passé.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Landry
Prêtre & Membre de la Vème Colonne
avatar

Messages : 2178
Date d'inscription : 07/04/2011
Localisation : Eglise Ste Josephine

MessageSujet: Rattrapé par le passé.   Ven 24 Juin - 12:41

RATTRAPÉ PAR LE PASSE



Prologue


Quelque part à Quantico
,

Jim Patterson, un des meilleurs Agents du FBI et grand profileur, leva les yeux vers une petite église mal éclairée dans une ruelle de Quantico. Il entra et il découvrit une immense croix située vers la droite au fond de la pièce. Elle s’illuminait selon une cadence impressionnante.
A chaque fois, qu’il entre dans une église, il avait toujours l’impression de revenir à l’époque d’antan, sa première fois.... Oui sa première fois qu’on lui avait parlé de Dieu et du christianisme.

Âgé de quatre ou cinq environ, il était entré dans une église avec son père. Il se tenait debout, fière d’être avec son père mais quelque chose le rongeait au plus profond de lui même. Il avait peur. Peur de rentrer dans une église avec toutes « ces décorations ». Peur de cette obscurité qui règne. Peur de l’écho qui résonne à ses oreilles, du son de l’Orgue qu’il entend. Non, il doit montrer à son père qu’il était petit homme fort, pourquoi doit-il avoir peur ?
Entre les bancs de l’église, son père lui disait :
« Tant que tu prieras, tout ira bien ». Bien sûr oui, son père était un pur italien, catholique et alors ? Il a été élevé dans cet esprit de famille.

Il songea à son père, à sa famille, à son autre famille celle au FBI lorsqu’il a rejoint leurs rangs après sa « soi-disant » retraite.
Mais la foi, que son père lui avait transmise, était toujours présente en lui depuis ce jour là. En cet instant, il espérait que cette foi ne cesserait de le quitter....Penser aux victimes, aux familles...
Un jour, son père lui expliqua : « la foi, c’est tout » Nombre d’épisode bibliques en montraient et même Spencer Reid seraient capable de vous le rappelez. A cette pensée, Jim, sourit en s’imaginant Reid développé une longue conversation sur:
«.... La puissance d’Abraham sur le point de sacrifier son fils, Jonas dans le ventre du Cachalot, Job avec des tourments sans fin. Mais saviez-vous que c’étaient la foi et la prière qui les avaient tous sauvés ? ....»

Patterson n’assista pas à la prière, il préférait être seul dans ce silence maussade, pour y réfléchir tranquillement. Le moindre souffle résonnait sur les parois en pierre marbrée. De plus, il n’était pas parmi les habitués dans cette église et cet endroit lui assurait un anonymat absolu.

Devant l’autel, trois prêtres et une bonne sœur priaient en silence, agenouillés, têtes baissées. Puis à droite, dans la nef, un individu étrange brûlait une série de cierge avec une longue allumette. Puis, pria un instant, tête baissée aussi et s’en alla. Comme cet individu « sûrement », la foi de Patterson était bien sincère. Malgré les choses qui lui étaient arrivé dans sa vie, il croyait sincèrement qu’il y avait bel et bien un Dieu. Mais, était-il toujours sûr de Sa bienfaisance ?

Prier, avoir la foi, mener une vie entièrement basée à faire le bien, efforcer même d’être un bon père et un bon mari, brosser les dents trois fois par jour, aider les vieilles dames et les aveugles à traverser la rue et pourtant, Dieu pouvait tout vous détruire.

Patters' prit une place vers le fond de l’église, il s’agenouilla et récita mentalement Le « Notre Père » :

« Notre Père, qui est aux cieux, »
« Que ton nom soit sanctifié, »
« Que ton règne vienne, »
« Que ta volonté soit faite, »
« Sur la terre comme au ciel. »
« Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour »
« Pardonne-nous nos offenses, »
« Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés »
« Et ne nous soumets pas à la tentation, »
« Mais délivre-nous du mal ».

Jim se laissa aller par sa prière ; peut être que Dieu allait-Il lui parler ?
Mais...RIEN, il entendit seulement sa respiration aller et venir. Peut être que Dieu ne lui prêtait aucune attention aujourd’hui ?
En tout cas, il se leva et s’avança vers la rangée de cierges que le dernier individu avait ravivé.
Il voyait devant lui une croix... une croix en bois où le Christ agonisait. Il se demanda s’il fallait souffrir pour percevoir un infime signe du Père ?

Peut être alors..., pensa Patters'. Puis soudainement, il commença à parler à mi-voix :

« Je vous en prie, aidez moi à retrouver ce pourriture. Aidez Emily, ne faites pas de mal à son bébé qu’elle porte. Ce sont des êtres innocents. Aidez Reid, il a tellement souffert....il....faut qu’il...s’en sorte... Ceux sont mes amis. Si vous voulez punir quelqu’un, prenez moi. N’ayez pas pitié de mon âme. Ayez pitié de les Leurs. Je vous en supplie... »


Jim se tut rapidement et quitta l’église d'un pas acharné.

Un peu plus de 30 minutes après, la croix commençait à prendre feu. Une simple allumette, aidé de mèche trempée d’essence, a parmi de déclencher le feu juste après le départ de l'agent du FBI.
Etait-il le « fameux signe » que l’agent Patterson attendait ? Etait-il prévu cet incendie ? Etait-elle d’origine criminelle dans le but de faire souffrir Jim en voyant les flammes de l’enfer dévorait la maison de Dieu?

Peut être....

OUI, l’individu riait et savourait. Vêtu d’un manteau noir, il contemplait « son art » au dessus du chœur sur les marches en marbres de l'église. Comme Dieu, il regardait d’en haut, une de ses plus belles créations.

Un des prêtres entendit les crépitements. Il leva ses yeux, tout doucement, par habitude, comme si dans cette petite église, beaucoup de personnes le dérangeaient dans ses prières. Puis...
Le temps que le prêtre ait alerté les autres, la croix en bois s’enflammait entièrement, et autres structures commençaient à être les proies des flammes.

La cachette de cet individu était parfaite. Belle vue, pensa l’homme au manteau noir.
Les trois prêtres et la bonne sœur se précipitèrent vers les flammes. Tous contemplaient LE miracle mais la bonne sœur avait l’esprit plus malin que les autres. Elle courut pour aller chercher l’extincteur le plus proche. Au moins, elle savait y penser.
Elle ôta la goupille de sécurité avec force, puis pointa le tuyau sur la croix en feu et appuya sur la poignée pour délivrer le produit....Mais ce n’était pas du bicarbonate de soude qu’on utilise habituellement dans les extincteurs mais un mélange d’essence et d’autres produits. Au lieu que le produit habituel éteignait le feu, là une flamme surgit et remonta le flot d’essence jusqu’à l’extincteur.

BOOUM, pensa l’individu perché. Puis commença à rire et dit d’une voix faible :
« C’est de ta faute Jimmy, »
« Vraiment, Tout est entièrement ta faute. »


L’extincteur, que la bonne sœur tenait dans ses mains, explosa donc. L’explosion engouffra deux autres prêtres et la bonne sœur. On dirait trois boules de feu formées, courant dans tous les sens digne des soirées festivals.
Mais le dernier prêtre partit chercher un autre extincteur. Il était loin de se douter que cet extincteur n’avait pas de bicarbonate de soude. Il pressa donc sur la poignée tout en priant qu'il sera assez fort pour maîtriser le feu. Une explosion retentit une nouvelle fois dans cette église, qui au début était bien silencieuse. Le dernier prêtre n’avait même pas eu le temps de prononcer sa prière que tout s’enflamma. Tout son corps fut projeté vers l’autel, la voûte et la nef.

D’en haut, l’individu ne ratait aucun morceau. Il avait eu la bonne idée de piéger les extincteurs. La chaleur des flammes sur son corps et son visage, le rendait de plus en plus heureux et même l’excitait.

« MMMh merci mon petit Jimmy pour ce joli spectacle, c’est même mieux que je ne l’avais imaginé. A présent, le jeu devient de plus en plus intéressant, n’est ce pas monsieur l'Agent Patterson ? Penses tu continuer à jouer encore avec moi ? » Dit-il, avec un sourire immense machiavélique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erica Evans
Member of Fifth column
avatar

Messages : 2782
Date d'inscription : 07/04/2011
Age : 27
Localisation : Là où je dois être

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé.   Ven 24 Juin - 15:14

Quel beau travail ! J'adore! 9a se lit bien et en plus c'est vraiment bien écrit ! Merci de partagé avec nous ce trésor Smile

***********
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://v2009.forumgratuit.org/
Jack Landry
Prêtre & Membre de la Vème Colonne
avatar

Messages : 2178
Date d'inscription : 07/04/2011
Localisation : Eglise Ste Josephine

MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé.   Ven 24 Juin - 16:24

Merci Erica. Avec plaisir...Contente que tu apprécies.
J'ai oublié de faire la présentation du Roman.
Un roman racontant la traque d'un tueur en série...Je ne sais pas si vous avez entendu parler du Monstre de Florence dans les journaux... L'idée part de là...lol Je sais, je sais, j'ai des fréquentations bizarres.
Donc pour revenir à l'histoire, on ne connait toujours pas l'identité et bien sûr les personnages sont inventés. L'histoire en elle même, l'est aussi. Juste le mode opératoire et les crimes sont réelles...(N'ayez pas peur...)
Alors je vous poste la suite de ce prologue.

----------------------------------------------------

CHAPITRE 1

*


Hôpital Naval de Quantico


Comme d’habitude, l’agent Shawn Anderson nommé « le Dark » montait la garde dans la salle d’attente de cet hôpital. Avec un regard, toujours menaçant, Dark était assis au côté de son ami Jim Patterson et du reste de son équipe. Il se massa les tempes du bout de ses doigts.

-« Du nouveau pour Emily? » demanda Jim qui venait d'arriver.
-« Non, toujours au bloc, le docteur est passé ici rapidement. Il est pessimiste…au sujet du bébé. »
-« O.K. »
-« Au fait, Strauss m'a appelé et m’a demandé pourquoi on n’avait pas encore résolu l’affaire. Je te jure, qu’on me laisse deux minutes en tête à tête avec cette bureaucrate… »
-« Shawn, n’y prêtes pas attention. Le mieux qu’on puisse faire, c’est de se concentrer sur l’affaire. »
-« Facile à dire pour toi : je suis obligé de subir souvent ses appels. »


Rien n’avait bougé dans la salle d’attente. Gus Dever, avec un regard perdu, était près d’un distributeur à café. Accoudé sur la machine, avec un café brûlant il attendait les nouvelles. Puis, à coté d’une pile de magazines, « sûrement » des magazines peoples que personne ne lisait, Pénélope Garcia, l'informaticienne pleurait pour son amie. Quant à JJ de son vrai nom, Jennifer Jareau, qui essayait de réconforter Garcia, était au téléphone. Quelque chose d’important se passait car soudainement la télévision attira son regard.
La même télé qu’on retrouve dans toutes les hôpitaux sur une même chaîne et qui, à cet instant, diffusait les informations de la nuit. Patters', lui aussi, regarda fixement la télévision.
En bas de l’écran, on pouvait lire : Eglise catholique de Quantico brûlée. Puis, on entendit la déclaration du chef de la police.

« Nous savons que quatre personnes ont été tués à l’intérieur. Malheureusement, il est difficile de reconnaître leurs corps. On peut penser qu’il s’agissait d’un cambriolage qui a mal tourné. Les malfaiteurs ont dû entrer et saccager l’église. Les braves gens ont préféré lutter contre l’incendie, au lieu d’appeler les pompiers. On a trouvé ensuite des extincteurs avec des dysfonctionnements majeurs selon les pompiers. De plus, ces extincteurs n'ont jamais été vérifiés....»


Jim était désorienté voire même indécis. Il en sortait à peine de cette église. Il a mis à peine trente minutes pour venir à l’hôpital. Son téléphone sonna soudainement. Il le sortit de sa poche et regarda son écran.

NOUVEAU MESSAGE.

Il appuya sur une touche. Subitement, son sang se paralysa…


**

Hôpital Naval de Quantico, Service des soins intensifs
Chambre 1206, Emily Prentiss.


Les appareils injectaient et pulsaient à un débit régulier. On voyait des calculs, des chiffres, puis des courbes. BIPS…. Ensuite, tout recommençait à nouveau. C’était avec efficacité que ces machines, sans passion, accomplissaient une tâche bien particulière : Garder en vie une femme. Pas n’importe quelle femme : un agent spécial du FBI et fille d’une ambassadrice.
Presque toute l’équipe était au chevet de cette femme: Emily Prentiss. Chacun aurait préféré que leur vie soit bien plus simple, comme les machines qui entourent la brune. C’était clair : une journée se composait à exécuter des fonctions de bases. Bien sûr, il ne fallait pas s’encombrer d’émotions inutiles. Sinon...
Faire son travail, se nourrir, se lever le matin et se coucher le soir. Puis on continuait dans cette même logique, peu importe. La machine, que l’on était, n’était pas importante, d’un point de vue générale.

Jim pensait à Emily, allongée dans ce lit. Il n’était pas capable d’être à nouveau lui-même auprès de la jeune femme. Tout est de sa faute. Emily est une femme étonnante, gentille et très protectrice envers les gens qu’elle nommait « FBI family ». Au près d’elle, la vie était une machine bien plus complexe et vaste que celles qui l’entourent en ce moment.

Le chirurgien, un grand jeune docteur avec des mains très fines, interrompit les pensées de ce vieil homme en entrant dans la chambre 1206.

-« Mesdames et Messieurs ? »
- « Oui,
répondit Anderson avec un regard froid. »

Gus, lui, baissa les yeux et se rendit compte qu’il était en train de serrer la main d’Emily. Une heure plus tôt, ce même médecin était venu à la salle d’attente pour annoncer des bonnes et mauvaises nouvelles. L’opération, concernant l’hémorragie interne a été maîtrisée mais qu’il n’a pas pu sauvé le bébé. Il était encore trop immature pour sortir du ventre de sa mère et puis il était sérieusement touché. Un autre problème est survenu : une intoxication répandait dans le sang. Il a donc pris la décision de sauver la mère. Ce chirurgien avait toujours le mot pertinent en pareille situation. Pour l’heure, le chirurgien avait dit à cette petite famille réunie : « On aura les résultats dans une heure le plus tôt possible. Je peux vous dire deux choses : attendre et prier »

Comme les prêtres dans l’église ? Morts parce que Jim avait décidé seulement de prier et d’avoir foi ?

-« Nous avons bien reçu les résultats des analyses effectués »
- « Et alors ? »
Demanda Shawn sur un ton dur
-« Nous pensons que le foie est touché et qu’il est la cause de cette intoxication. »

Garcia s’est remise à pleurer, et Gus, a resserré encore plus fort la main d’Emily, toujours entourée de tubes et d’appareils.

- « D’ordinaire », continua le chirurgien, « nous préférons extraire le bébé mort au plus vite pour éviter toute complication. Mais malheureusement, une césarienne est impossible à faire en ce moment. Le foie en mauvais état, j’ai peur que l’organisme ne peut supporter plusieurs opérations et aussi plusieurs traumatismes. Puis le risque d’hémorragie est très important pour l’agent Prentiss. »
-« Quelles sont les possibilités ? »
Demanda l’agent, Jennifer Jarreau alias JJ
-« Ce n’est pas très positif. Le temps presse. Il nous faudrait trouver une greffe de foie et faire une césarienne pour retirer le bébé. C’est une procédure assez complexe.
-« Arrêtez de dire bébé !! »,
hurla l'agent Gus Dever, « il ou elle est mort ou morte. »
-« Dever »,
cria Anderson, « ce n’est pas le moment.» Puis quelques secondes après, l'agent "le Dark" reprit la conversation." Que peut-on faire ? On a appelé ses parents mais sa mère se trouve sur un autre continent. Dites nous ce qu’on doit faire ? Quel délai avons-nous ?"

Pour Shawn, il était hors de question de la laisser tomber. D'ailleurs, celui-ci avait des sentiments cachés pour la jeune brune.Patterson commença à parler, en se demandant ce que voudrait réellement Emily, car leur relation était plutôt paternel entre eux:

-« Je ne sais pas moi mais alors faites tout pour la placer sur la liste des demandeurs d’organes. S’il vous plaît, retirez ce bé….ce foet…Retirez-le ! »
- « Bien, Monsieur mais...je dois avoir une autorisation. »


Jim le regarda d’un air assez froid et distant. Même si le médecin était plus grand que lui, il avait comme même peur d’être attaqué par une bande d’agent du FBI.

-«Vous avez mon autorisation »
dit une voix, se trouvant à l’arrière du médecin. « Je suis John Preston, vous trouverez l’autorisation de Madame Emily Prentiss qui atteste bien que je suis celui qu’elle a désigné pour prendre ce genre de décision. »
-« Bien suivez moi, Monsieur Preston. Nous allons régler ces détails précisément. »
-«Bien avant que je parte, je voudrais rajouter quelque chose. Je veux que vous quittiez tous cet endroit. C’est de votre faute qu’elle se retrouve ici. Agent Patterson, je garde un œil sur vous et sur votre minable équipe. »


Gus essaya de riposter. Mais Le Dark l’a retenu même s'il préférait le contraire. Il était jaloux de ce John dés le début...mais le FBI interdisait toute relation dans l'équipe.Garcia adressa quelques dernières paroles à son amie :

-« Hé, fit-elle. C’est Pénélope. Je n’ai que quelques petites secondes. Je veux te remercier d’être une très bonne amie. Je t’adore, ma chérie. Reviens nous vite. »

Emily l’entendait. Très frustrant, elle ne pouvait pas bouger, ni parler, ni ouvrir ses yeux. Elle ne savait pas où elle était exactement.
Je n’ai que quelques petites secondes…
Elle entendait Pénélope et elle imaginait la blonde excentrique. Toujours là dans les bons et mauvais moments, elle aimait l’amitié qu’elle entretenait avec la génie en informatique.

Mais elle voulait lui dire une chose mais elle ne pouvait pas:

« Aide moi à me réveillez Garcia. J’ai besoin de te parler. Je ne me rappelle pas de tout mais je crois que cela concerne John. Oh mon Dieu, je ne sais même pas dans quoi je me suis laissée embarquer. Je n’aurais pas dû le cacher à toute l’équipe. Parce que je sais de quoi il s’agit. Maintenant, il m’a eue et j’espère que mon bébé est sain et sauf…. S’il vous plait, quelqu’un m’ENTEND !!! »









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rattrapé par le passé.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rattrapé par le passé.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rattrapé par le passé! [Log I-3]
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V: Les Visiteurs :: Coin détente :: Ecrits (fanfics, poèmes etc.)-
Sauter vers: